Institut de Chimie de Lyon

Un Projet Scientifique Fédérateur


Chimie pour le vivant et pour la santé

L’interface entre la chimie et les sciences du vivant continue à se développer de façon considérable. Le chimiste et le biochimiste maîtrisent des objets moléculaires et biomoléculaires toujours plus complexes, mis au service de la biologie moléculaire, et de la santé humaine. Les nouvelles techniques comme la chimie combinatoire, le criblage réel à haut débit ou virtuel sur ordinateur, les nouvelles approches analytiques ou les développements en RMN à haut champs ouvrent des voies innovantes pour le diagnostic ou le développement de médicaments, ou l’analyse structurale des biomolécules. Les mots clefs du projet sont ici molécules bioactives, détection, imagerie, vectorisation.

La thématique est en interaction avec la communauté de recherche académique de la région Rhône-Alpes (ARC 1 – Santé)

Chimie durable, environnement, énergie

La chimie doit jouer un rôle clef dans la mise en place d’un développement durable et respectueux des équilibres naturels et sociaux. Cela passe par l’innovation dans les procédés chimiques propres, par l’application de la chimie à l’environnement, et par le développement de ressources énergétiques nouvelles, comme la biomasse. Lyon présente un ensemble tout à fait remarquable de compétences et de projets dans le domaine des « processus » chimiques, allant de l’échelle des atomes et du contrôle des réactions élémentaires, jusqu’à la mise en œuvre de ces principes dans des procédés. On peut souligner en particulier le vaste effort sur le site en catalyse hétérogène, avec des approches modèles (voir théorique) pour certains, plus appliquées sur des nouveaux catalyseurs ou nouvelles réactions pour d’autres, ou encore menées sur les procédés à l’échelle du réacteur de laboratoire. Cette thématique est clairement en interaction forte avec le contexte industriel local, et en particulier avec les projets de recherche et développement du pôle de compétitivité Axelera, représentant la partie académique de cet effort de recherche. Elle se développera tout particulièrement dans le cadre du projet Axel’One auquel l’ICL est associée. A nouveau les synergies entre sous-disciplines seront tout particulièrement exploitées. Les mots clefs principaux sont multifonctionnalisation, énantiosélectivité, caractérisation, réacteurs, procédés, scale-up.

La thématique est en interaction avec la communauté de recherche académique de la région Rhône-Alpes (ARC 3 – Environnement)

Matériaux à propriété spécifique

Cette thématique développe l’interface de la chimie avec la science des matériaux et les propriétés physiques des solides. Elle assemble des aspects de chimie et de caractérisation des matériaux, de mise en forme, de procédés. Les propriétés abordées sont multiples et un objectif général est de combiner ces propriétés sur un même matériau : magnétisme, optique, énergie, porosité. La commutation est aussi un axe commun. Enfin nanostructures et nano-objets sont des éléments clefs pour l’innovation dans ce domaine.

La thématique est en interaction avec la communauté de recherche académique de la région Rhône-Alpes (ARC 4 – Energies)

plan du Campus de la Doua

Institut de Chimie de Lyon

Directeur Bruno ANDRIOLETTI
Université Claude Bernard Lyon1 
ICBMS

Campus Lyon-Tech La Doua
Bâtiment Curien
(CPE, aile C, 2ème étage)
43 Bd du 11 Novembre 1918
69622 Villeurbanne cedex
+33 (0)4 72 44 62 64

Gestionnaire : Catherine MICHEL
Université Claude Bernard Lyon1
Bâtiment Mendel - Mezzanine
16 rue Raphaël DUBOIS
69622 Villeurbanne cedex
+33 (0)4 72 43 28 91